Conseil
5

Le guide du jardin bio et écologique

2021-02-22 08:14:50 UTC
Jardin-tinkuy

Le jardin ne délivre toute sa richesse qu’au cœur d’un environnement naturel. Passer à l’écojardinage, c’est permettre à la végétation de s’épanouir librement. C’est également renforcer son engagement envers la préservation de l’environnement. Comprendre la nature, être à l’écoute de ses plantes… Ce sont des gestes écolos qui peuvent faire toute la différence. Jardinez de façon responsable en suivant ces quelques conseils.

Un jardin potager bio et écolo

La connaissance du sol et des plantes est essentielle pour un potager réussi. Le bon développement des graines nécessite un terrain adapté. Les bonnes techniques doivent alors être adoptées. Informez-vous auprès de votre fournisseur local pour cerner les besoins de vos légumes et fruits au potager.

Les graines bio et paysannes sont à privilégier. Sélectionnées minutieusement à la main, elles permettent de garder un équilibre environnemental. De plus, celles-ci s’adaptent facilement au terrain, à la différence des graines industrielles.

Les plantes se développent au mieux dans leur région de prédilection. Donner la priorité aux espèces locales est à la fois un geste responsable et écologique. Il est facile de s’en procurer chez les jardiniers de la région. Le tronc des graines au potager et de jeunes plants est également une bonne solution. Cette pratique permet de sauvegarder les différentes variétés typiques de chaque localité.

Habiter en milieu urbain et disposer d’un jardin écolo, c’est possible. Créer un potager sur le toit est aujourd’hui la solution idéale pour des villes plus vertes. Ce geste écolo permet aux espaces urbains de bénéficier d’un espace bucolique.

Utiliser des engrais verts

Les engrais chimiques agressent et appauvrissent les terres. Faits de minéraux artificiels, ces produits phytosanitaires ne permettent pas aux potagers de se développer sur le long terme. De plus, ceux-ci impactent sur l’environnement. Ainsi pour fertiliser le sol, les engrais naturels restent la bonne alternative.

Le compostage fait partie des premiers choix quand il s’agit d’engrais verts. Cette méthode consiste à recycler ses déchets, revaloriser son sol et redynamiser sa consommation. Le compost est produit à partir d‘ordures ménagères organiques et du jardin lui-même. Faire soi-même son compost devrait faire partie des gestes ordinaires du quotidien.

Pour composter, rassemblez les déchets organiques de cuisine tels que les épluchures de légumes et fruits. Découpez-les en petits morceaux, puis déposez-les dans un bac à compost ou dans un trou du jardin. Recouvrez la cuve de feuilles mortes et attendez la maturation du compost avant de l’utiliser au potager. 

Dire adieu aux pesticides chimiques

L’usage de pesticides par les particuliers est prohibé depuis le premier janvier 2019. Les formules chimiques agissent sur les bactéries qui nuisent à vos plantes. Cependant, elles attaquent également les insectes utiles dans le jardin. Ces derniers participent pourtant activement à la pollinisation des plantes.

Adoptez des traitements naturels pour protéger votre jardin des insectes nuisibles. Le purin d’ortie est un antifongique puissant, tandis que le purin de fougères est très efficace contre les pucerons. Les bactéries naturelles comme le bacille thuringiensis luttent activement contre les teignes et les chenilles mineuses. Pour repousser les limaces, le savon noir et quelques huiles végétales feront l’affaire.

Certaines plantes sont également de bons répulsifs. Les géraniums, les œillets d’Inde ou la lavande repoussent, entre autres les doryphores et les moustiques.

Adopter des gestes écolo

L’écojardinage ne se limite pas seulement à la végétation et au sol. Il couvre jusqu’aux matériels et à l’entretien de l’espace. Optimisez notamment le système d’arrosage selon les espèces plantées. Par ailleurs, installez un système automatique d’arrosage pour économiser la consommation. Cette opération se réalise en soirée, quand la température est plus fraîche. Arrêtez le système d’arrosage les jours de pluie.

La nature est capricieuse. Essayer de la contrôler à plein temps pourrait nuire à l’environnement naturel. Sur un coin du jardin, laissez-la reprendre ses droits. Des fleurs et animaux sauvages apporteront un lot de bienfaits à votre espace vert. Installez une mangeoire ou un bassin pour accueillir les oiseaux.

Désherbez votre jardin méticuleusement, mais attention, car toutes les herbes sauvages ne sont pas mauvaises. Certaines participent à la préservation de l’écosystème.

5

Aidez à construire la réputation de Xavierfd42 en votant pour cet article :

Ils ont aimé :
Les commentaires :

Avoir un beau potager bio est clairement une source de satisfaction. Avec un peu d'efforts et de méthode de jardinage, on peut (enfin) avoir de beaux légumes avec du goût. Jardiner bio va clairement dans ce sens. J'ai entendu parler d'une autre méthode pour jardiner naturellement, jardiner avec la lune vous avez testé ? J'ai lu un article sur le sujet (https://chezinesetjulie.com...) mais je sais pas quoi en penser.

2021-02-26 09:04:02 UTC
0

Avoir un beau potager bio est clairement une source de satisfaction. Avec un peu d'efforts et de méthode de jardinage, on peut (enfin) avoir de beaux légumes avec du goût. Jardiner bio va clairement dans ce sens. J'ai entendu parler d'une autre méthode pour jardiner naturellement, jardiner avec la lune vous avez testé ? J'ai lu un article sur le sujet (https://chezinesetjulie.com...) mais je sais pas quoi en penser.

2021-02-26 09:04:10 UTC
0
Rejoignez la communauté ou connectez vous pour pouvoir commenter
Mots-clés associés
jardin
, ecologique
, bio
, écologique